Toute la culture sénégalaise, l'expression des jeunes sénégalais, le sénégal vue en profondeur.


 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Attribution des allocations d'études.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baghera
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
avatar

Nombre de messages : 868
Age : 55
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Attribution des allocations d'études.   Lun 28 Juil 2008 - 21:57

ATTRIBUTION DES ALLOCATIONS D’Etudes : Le Sénégal veut s’adapter aux normes Lmd



Pour être en conformité avec le système Lmd (Licence Master Doctorat) le Sénégal envisage d’adapter les procédures d’attribution et de renouvellement des allocations d’études. Le pays compte aujourd’hui plus de 6.000 étudiants boursiers dans plus de 30 pays.

Paris - (France) : L’initiative est du bureau de gestion des étudiants sénégalais à l’étranger basé à Paris. Sur l’initiative du chef du service de gestion des étudiants sénégalais à l’étranger, Ousmane Thimbo, un séminaire s’est tenu, samedi 19 juillet à Paris, pour réfléchir sur un ajustement efficace et urgent des procédures d’attribution et de renouvellement des allocations d’études en se fixant sur les normes du système Lmd (Licence Master Doctorat). D’emblée, le Consul général du Sénégal à Paris, Son Excellence Léopold Faye, a exprimé l’espoir que les autorités sénégalaises fonde sur « le séminaire qui vient à son heure ». Léopold Faye est largement revenu sur le processus de réforme du système éducatif sénégalais, initié par l’Etat du Sénégal depuis 2001. Lequel vise, entre autres, l’amélioration de l’accès aux études supérieures, de la formation des enseignants et la rénovation systématique des conditions d’études des apprenants.

Le consul général du Sénégal à Paris a félicité Ousmane Thimbo et toute son équipe pour les gros efforts consentis dans l’exercice de leurs fonctions et pour la modernisation du service. En effet, depuis la nomination de M. Thimbo, le bureau de gestion des étudiants sénégalais à l’étranger a connu des réformes considérables visant à le rendre moderne et plus efficace au service de ses administrés. Désormais, avec l’informatisation totale du service, les étudiants, où qu’ils soient dans le monde, peuvent directement avoir accès à leur dossier, demander des documents administratifs et des renseignements sur le processus de renouvellement de leur bourse d’études. C’est d’ailleurs cette question du renouvellement des allocations qui a été à l’origine du séminaire de Paris.

Modifier les règles d’attribution

Dans cette optique de modernisation, Ousmane Thimbo a suggéré une modification du système sénégalais d’attribution des allocations. Selon lui, le Sénégal doit s’adapter au système Lmd. « Les règles d’attribution des bourses d’études nécessitent une urgente adaptation pour une meilleure rationalisation du soutien apporté aux étudiants boursiers. Le système sénégalais est vieux. Il est désormais urgent de l’adapter efficacement aux règles de progression propres au système Lmd ou au système anglo-saxon ». M. Thimbo lance un appel pour des « règles efficientes et équitables à même de traduire les efforts du gouvernement sénégalais en matière d’éducation en résultats positifs ».

Le Dr en Droit public Mouhamadou Mounirou Sy, dans son plaidoyer, a prôné la modification des textes réglementaires qui régissent les procédures d’attribution et de renouvellement des allocations d’études. Pape Mamaille Diockou, élève avocat et Mounirou Ndiaye, docteur en économie industrielle, ont respectivement développé une approche historique du système Lmd en France et en Europe, puis une analyse des règles de progression et dévaluation de cette pédagogie. Quant au régisseur du service de gestion des étudiants, Pierre Dieng, il a axé son propos sur l’analyse statistique du budget des bourses étrangères de 2001 à 2007. Selon M. Dieng, de 1300 allocataires en 2001, le Sénégal compte aujourd’hui 6.000 étudiants boursiers présents dans plus de 30 pays dans le monde. Le budget est passé de 3 millions d’euros, en 2001, à 13 millions d’euros en 2007, d’où la recommandation diligente faite aux autorités sénégalaises « de prendre en compte les propositions issues du séminaire en vue d’une réforme urgente des textes régissant les bourses étrangères ».

Au nom du Directeur des bourses, Mme Ngom Ndiaye Diop Fall a salué l’esprit rationnel de cette initiative qui, selon elle, répond parfaitement au contexte actuel de mutation de l’université en général. Elle a exhorté les participants à tenir compte essentiellement de la volonté de l’Etat du Sénégal d’accompagner ses meilleurs étudiants.

Abdoul Baro, également membre du bureau des bourses, a admis qu’une réforme se fait de plus ressentir chaque fois qu’il est question de statuer sur les milliers de demandes qui arrivent sur la table et presque à la même période.

La journée d’étude de Paris a vu la participation des représentants de l’ambassadeur du Sénégal en France, du ministre de l’Enseignement secondaire, des Centres universitaires régionaux et des Universités, des étudiants sénégalais en France et des enseignants.

Source Ousmane Noël MBAYE
Revenir en haut Aller en bas
http://magic-moments.forums-actifs.com
 
Attribution des allocations d'études.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reprise d'études et allocation chômage
» allocations familliales age 16 à 21 ans
» attribution prime dqsg
» Allocations familiales
» Allocations familiales : ne pas dépasser 5 595 € de revenu mensuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:::|| AU FOND DU SENEGAL ||:::. :: .:::|| CONCEPT ETUDES ||:::. :: .:::|| SCIENCE ||:::. :: concept droit-
Sauter vers: