Toute la culture sénégalaise, l'expression des jeunes sénégalais, le sénégal vue en profondeur.


 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Youssou N'Dour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sistersandrine
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Nombre de messages : 4526
Age : 53
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Youssou N'Dour   Mar 10 Juil 2007 - 18:52


_________________
bienvenue à notre dernier membre " Ferdi "
Revenir en haut Aller en bas
mamediarra
.:::|| ami ||:::.
.:::|| ami ||:::.


Nombre de messages : 165
Age : 46
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Youssou N'Dour   Mer 11 Juil 2007 - 21:32

merçiiiiii sandrine cheers cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
sistersandrine
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Nombre de messages : 4526
Age : 53
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: Youssou N'Dour   Mer 11 Juil 2007 - 23:46

I love you I love you I love you I love you I love you

_________________
bienvenue à notre dernier membre " Ferdi "
Revenir en haut Aller en bas
julie
.:::|| ami ||:::.
.:::|| ami ||:::.
avatar

Nombre de messages : 6903
Age : 55
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: youssou n'dour myspace   Lun 14 Avr 2008 - 14:00

Revenir en haut Aller en bas
julie
.:::|| ami ||:::.
.:::|| ami ||:::.
avatar

Nombre de messages : 6903
Age : 55
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: "Retour à Gorée" avec Youssou N’Dour   Lun 14 Avr 2008 - 14:06

"Retour à Gorée" avec Youssou N’Dour

Un documentaire musical de Pierre-Yves Borgeaud

En salles ce mercredi en France, "Retour à Gorée" de Pierre-Yves Borgeaud est un émouvant voyage musical à la découverte du jazz, de ses origines africaines à sa terre d’éclosion, l’Amérique. Entretien avec le réalisateur d’un documentaire qui reflète tout le talent de la star sénégalaise Youssou N’Dour.



Le jazz, une musique chargée d’un douloureux passé lié à l’esclavage. Un artiste, Youssou N’Dour, qui va à la rencontre de cet univers musical. Rencontres et performances musicales se succèdent sous la minutieuse caméra du réalisateur suisse Pierre-Yves Borgeaud. L’émotion est au rendez-vous à chaque image rythmée par la musique, seul refuge d’un peuple à jamais condamné à l’exil et qui s’acclimate à une terre qui est devenue sienne. Chaque étape de ce retour aux sources est incarné par un artiste. Du choeur gospel des Harmony Harmoneers à une icône de la culture afro-américaine, Amiri Baraka, figure incontournable de la culture afro-américaine, en passant par le batteur Idris Muhammad et la vocaliste Pyeng Threadgill, le jazz déploie ses multiples visages. Et Youssou N’Dour, un talent incontestable. Retour à Gorée est un régal et une source de fierté pour tous les Africains de coeur.

Afrik.com : Comment est née l’idée de ce documentaire ?
Pierre-Yves Borgeaud : C’est avant tout une idée musicale du pianiste genevois Moncef Genoud. Une idée assez simple : décliner les standards de Youssou N’Dour dans un contexte jazz afin de mettre en relief le timbre extraordinaire de l’artiste. Il lui a demandé de le faire avec un trio jazz. Youssou a trouvé ça génial. C’était en 1999. Ils se sont produits à un festival et, deux ans plus tard, alors qu’ils s’y produisaient de nouveau, le directeur du festival, leur a proposé d’en faire un disque. Et Youssou a dit : " on ne va pas faire un disque, on va faire un film". Dans la tête de Youssou, le jazz ne pouvait qu’être associé à la traite des Noirs. Le jazz étant en quelque sorte l’expression positive de l’esclavage.

Afrik.com : Connaissiez-vous déjà l’univers de ces deux artistes avant de travailler avec eux ?
Pierre-Yves Borgeaud : Je suis journaliste culturel de formation et je les avais déjà rencontrés en tant que tel. Il n’y a pas de hasard. Le jazz a toujours été mon dada. Je suis rentré dans le projet parce qu’ils recherchaient quelqu’un qui ait une certaine expérience dans la réalisation de films musicaux. Cela fait une dizaine d’années que j’en fais. J’adore collaborer avec les musiciens. Je me définis comme un musicien qui fait de l’image. Avant j’étais batteur, maintenant je suis réalisateur et moins frustré musicalement. D’après ce que je sais, Youssou m’a choisi parmi les six réalisateurs qui lui avaient fait parvenir un extrait de leur travail. Youssou travaille à l’intuition et il a eu confiance en moi dès le début.

Afrik.com : Comment vous avez travaillé avec Youssou N’Dour dont vous mettez admirablement en valeur le talent ?
Pierre-Yves Borgeaud : On a véritablement commencé à travailler sur le projet entre 2003 et 2004. Je suis allé le voir au Sénégal. J’étais très flatté mais une question me taraudait. Pourquoi m’avait-il choisi moi, réalisateur suisse, blanc, qui ne supporte pas le soleil ou le contraire, pour faire ce film ? Un film qui parlait d’un continent entier et d’une période qui a encore des répercussions en Afrique. Je me disais qu’un réalisateur africain serait plus légitime. Il m’a répondu que ce n’était pas une question de couleur, mais d’âme et d’esprit. C’était parti. Je lui ai donc demandé avec quels musiciens il souhaitait travailler. Il m’a rétorqué que c’était à moi de choisir les musiciens. Mes choix ont été évidemment par la suite validés par lui. Ils ont été exclusivement réunis pour ce projet. J’ai joué pour Retour à Gorée le rôle d’entremetteur entre des musiciens que j’appréciais. Cela a fonctionné même si la mayonnaise ne prenait pas tout de suite.

Afrik.com : Retour à Gorée est une sorte de road-movie, une histoire musicale de l’Afrique, une plongée aux sources du jazz qui émeut profondément quand on est Africain...
Pierre-Yves Bogeaud : Ce qui m’a touché le plus à la fin des projections, c’est de m’entendre dire par des Africains dans des assemblées où ils étaient très minoritaires : "Je suis fier d’être Africain". Ils prenaient alors la parole et on les écoutait. Je l’ai présenté en Suisse au moment où des sondages démontraient que 30% de la population était raciste. Ce qui est assez étonnant pour un pays qui a une grande tradition d’ouverture et d’accueil. Si je peux contribuer à faire que les gens s’écoutent et se respectent, c’est déjà beaucoup.

Afrik.com : Qu’est-ce que le tournage de ce documentaire vous a apporté ?
Pierre-Yves Borgeaud : Je suis allé à Gorée pour la première fois en repérage. En trois jours, il fallait que je rencontre tous les officiels. Je dormais deux heures par nuit. Je suis allée en coup de vent à la Maison des esclaves, où je devais filmer une classe complète, entre 40 et 50 écoliers. Une fille a levé la main, en nous regardant, nous les deux Blancs présents et a posé cette question : "Doit-on se venger des Blancs ?" Face à tous ces regards interrogateurs qui se sont alors tournés vers moi, j’ai senti tout le poids des actes que d’autres avaient commis avant moi à cause d’une question de couleur. Cela a été un moment extrêmement fort qui explique mon implication dans ce documentaire.

Afrik.com : On ne peut pas parler de Gorée sans évoquer un autre personnage important au Sénégal, le conservateur de la Maison des esclaves de Gorée, Joseph Ndiaye...
Pierre-Yves Borgeaud : Joseph est la mémoire vivante de Gorée. Il transmet à des milliers de personnes ce passé. Sa participation à ce film était indispensable et il a tout de suite compris l’enjeu. C’est un passage de témoin entre lui et Youssou N’Dour qui donne une autre résonance à cette histoire grâce à sa renommée internationale.
Revenir en haut Aller en bas
Baghera
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
avatar

Nombre de messages : 868
Age : 55
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Youssou N'Dour & Neneh Cherry "7 Seconds"   Sam 5 Juil 2008 - 23:33

J'adore cette chanson



Revenir en haut Aller en bas
http://magic-moments.forums-actifs.com
Baghera
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
avatar

Nombre de messages : 868
Age : 55
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Les paroles de la chanson   Sam 5 Juil 2008 - 23:41

Boul ma sene, boul ma guiss madi re nga fokni mane
Khamouma li neka thi sama souf ak thi guinaw
Beugouma kouma khol oaldine yaw li neka si yaw
mo ne si man, li ne si mane moye dilene diapale

Roughneck and rudeness,
We should be using, on the ones who practice wicked charms
For the sword and the stone
Bad to the bone
Battle is not over
Even when it's won

And when a child is born into this world
It has no concept
Of the tone the skin is living in

It's not a second
But seven seconds away
Just as long as I stay
I'll be waiting
It's not a second
But seven seconds away
Just as long as I stay
I'll be waiting (3x)

J'assume les raisons qui nous poussent de changer tout
J'aimerais qu'on oublie leur couleur pour qu'ils espèrent
Beaucoup de sentiments de race qui font qu'ils désespèrent
Je veux les portes grandement ouvertes
Des amis pour parler de leur peine, de leur joie
Pour qu'ils leur filent des infos
Qui ne divisent pas changer

Seven seconds away
Just as long as I stay
I'll be waiting
It's not a second
But seven seconds away
Just as long as I stay
I'll be waiting(3x)

And when a child is born into this world
It has no concept
Of the tone the skin is living in

And there's a million voices
And there's a million voices

To tell you what she should be thinking
So you better sober up for just a second

Seven seconds away
Just as long as I stay
I'll be waiting
It's not a second
But seven seconds away
Just as long as I stay
I'll be waiting
It's not a second
But seven seconds away
Just as long as I stay
I'll be waiting



Revenir en haut Aller en bas
http://magic-moments.forums-actifs.com
sistersandrine
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Nombre de messages : 4526
Age : 53
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: Youssou N'Dour   Mar 8 Juil 2008 - 14:43

sunny Merci ma Baghera, moi aussi je l'adore cette chanson, je me souviens que quand elle est sortie, je l'écoutais 24h/24 à fond!!!!! I love you I love you (c'est mes voisins qui d'vaient être contents!!! Laughing )

_________________
bienvenue à notre dernier membre " Ferdi "
Revenir en haut Aller en bas
Baghera
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
avatar

Nombre de messages : 868
Age : 55
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Youssou N'Dour   Ven 11 Juil 2008 - 19:11

I love you I love you Oui c'est une mélodie dont on ne se lasse pas bounce




Revenir en haut Aller en bas
http://magic-moments.forums-actifs.com
Baghera
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
avatar

Nombre de messages : 868
Age : 55
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Musique : Youssou Ndour en concert à Kinshasa ...   Mar 26 Aoû 2008 - 21:18

L’artiste sénégalais Youssou Ndour prêt à contribuer à la relance du domaine agricole en RDC grâce aux recettes qui seront réalisées au cours de son concert à Kinshasa. C’est ce qu’a déclaré son manager reçu par le ministre de l’agriculture, Nzanga Mobutu ce lundi matin, indique radiookapi.net.








En séjour à Kinshasa, Mady Drame, manager de l’artiste sénégalais, estime qu’avec la crise alimentaire qui bat son plein, le développement du secteur agricole est une des pistes de sortie de cette crise. En sa qualité d’ambassadeur de l’Unesco et de la Fao, Youssou Ndour veut aider le peuple congolais. Ses recettes seront également orientées dans la lutte contre le VIH/Sida.

L’artiste sénégalais arrive à Kinshasa le 11 septembre prochain et il va livrer deux concerts les 13 et 14 septembre au Grand Hôtel de Kinshasa et à la Halle de la Gombe.
Il rentrera au Sénégal au lendemain de ces concerts.

Très beau geste Exclamation Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
http://magic-moments.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Youssou N'Dour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Youssou N'Dour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:::|| AU FOND DU SENEGAL ||:::. :: .:::|| CONCEPT ART ||:::. :: .:::|| ART DIVERS ||:::. :: concept musique-
Sauter vers: