Toute la culture sénégalaise, l'expression des jeunes sénégalais, le sénégal vue en profondeur.


 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bassin du congo : Forêts en sursis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
julie
.:::|| ami ||:::.
.:::|| ami ||:::.
avatar

Nombre de messages : 6903
Age : 55
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Bassin du congo : Forêts en sursis   Mar 29 Mai 2007 - 10:43

Pétition pour la préservation de la forêt africaine

http://www.forets-du-congo.org/agir/petition

Dans le bassin du Congo se trouve la deuxième forêt tropicale de la
planète. Il s'agit d'un espace unique pour l'équilibre du climat, la
biodiversité et pour les dizaines de millions d'habitants qui vivent de
ses ressources.

Cet espace est aujourd'hui plus que jamais menacé par l'exploitation industrielle du bois.


La Banque mondiale initie et finance depuis 2002 en République
Démocratique du Congo une réforme du secteur forestier.
Malheureusement, l'objectif affiché par cette institution, réduire la
pauvreté, aboutit en réalité à un pillage en règle des ressources. Les
exploitants agissent hors de tout contrôle.

Vous pouvez aujourd'hui agir en demandant au principal
représentant français de la Banque mondiale, M. Pierre Duquesne, d'agir
en faveur de la protection des forêts et non de leur destruction !



Revenir en haut Aller en bas
sistersandrine
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Nombre de messages : 4526
Age : 53
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: Bassin du congo : Forêts en sursis   Mar 29 Mai 2007 - 17:04

julie a écrit:
Pétition pour la préservation de la forêt africaine

http://www.forets-du-congo.org/agir/petition



bounce bounce Il faut ABSOLUMENT que vous visitiez ce site!!!! bounce bounce

Il y a des centaines de photos époustouflantes, j'ai rarement vu 1 site avec autant de si belles photos!!!!
Very Happy Après l'avoir visité,vous n'avez plus qu'une envie: PARTIR!! sunny sunny

I love you I love you De plus, faites-moi plaisir: I love you I love you

Signez la pétition!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Baghera
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
avatar

Nombre de messages : 868
Age : 55
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Bunia : Journée mondiale de l’environnement, les ONG locales   Ven 6 Juin 2008 - 0:36




Voici d'ailleurs un petit article d'aujourd'hui


Les conflits armés qui ont secoué l'Ituri entre 1999 et 2003 ont eu un impact négatif sur l’écosystème de ce district.

C'est ce qu'a déclaré le coordonnateur du service de l’environnement en Ituri. C’est à l’occasion des journées écologiques organisées ce jeudi 05 juin 2008 pour célébrer la journée internationale de l’environnement. Il déplore notamment la destruction massive de la forêt par les anciens groupes armés et les déplacés de guerre avec comme conséquence des sérieuses perturbations climatiques, rapporte radiookapi.net.


Pour les ONG oeuvrant dans le domaine de l’environnement en Ituri, cette exploitation sauvage de la forêt a pour conséquence la perturbation des périodes climatiques qui, à son tour, bouleverse le calendrier agricole. Cette exploitation sauvage a été opérée en grande partie par les groupes armés qui se sont livrés pendant plusieurs années à l’importation illégale du bois.

Pour les ONG de l’environnement, les déplacés de guerre à la recherche de bois pour la construction des abris et des bois de chauffe ont également participé à l’exploitation sauvage de la forêt en Ituri. En territoire de Djugu par exemple, des grandes étendues de forêt ont été coupées comme le rappelle thiéry Lokuni, responsable d’une ONG locale : « Des forêts du niveau de Aboro ont été complètement coupées, dans la foret de Wago, de Korovi. C’est une petite forêt mais il y avait plus de 30 scies de long qu’on utilisait pour couper le bois. Il y avait des chaînes des bois qu’on avait dans le territoire de Djugu. Tous ces bois étaient complètement coupés pour fabriquer surtout les charbons de bois, pour vendre. Ca c’est maintenant la population qui n’a pas le temps de faire les champs à cause de la guerre ».

Il est à noter que pour faire face à cette situation, le haut commissariat des nations unies pour les réfugiés ainsi que l’initiative du bassin du Nil appuient certaines ONG locales pour le reboisement dans plusieurs localités du district de l’Ituri.





Revenir en haut Aller en bas
http://magic-moments.forums-actifs.com
julie
.:::|| ami ||:::.
.:::|| ami ||:::.
avatar

Nombre de messages : 6903
Age : 55
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Bassin du congo : Forêts en sursis   Lun 18 Aoû 2008 - 14:37

Arnaques fiscales au Congo au détriment des forêts

Alors que la nécessité de protéger les forêts de la planète pour éviter les changements climatiques est de plus en plus largement reconnue, nous avons découvert que certaines des principales compagnies forestières exploitant le Bassin du Congo utilisent différentes combines pour payer moins d’impôts au détriment des forêts et des populations locales.
Le Bassin du Congo abrite la 2ème plus grande forêt tropicale du monde. Elle revêt une importance fondamentale non seulement en terme de biodiversité et de ressources pour les populations locales mais aussi en tant que réserve de carbone, essentielle à la protection du climat mondial.
Pourtant, l’industrie forestière contrôle plus de 25 % de ce précieux écosystème qui se situe principalement en République Démocratique du Congo (RDC) et au Congo-Brazzaville, deux pays souffrant de corruption endémique.

Dans un nouveau rapport intitulé “Arnaques au Congo”, publié le 30 juillet, nous expliquons comment des sociétés, telles que le groupe suisse-allemand Danzer, privent chaque année les habitants de ces deux pays d’importantes recettes fiscales.

Comment s’en sortent-elles à si bon compte ?
En effet, le groupe Danzer a mis au point une stratégie complexe de blanchiment d’argent par laquelle sa filiale suisse (Interholco AG) achète du bois aux filiales africaines du groupe (Siforco et IFO) à un prix bien inférieur à celui du marché et compense leur manque à gagner en déposant la différence sur des comptes bancaires off-shore. De cette manière, le Groupe Danzer échappe au versement de montants élevés d’impôts sur les sociétés et de taxes d’exportation.

Ces pratiques peu scrupuleuses semblent être la norme dans l’industrie forestière de cette région, aggravant le problème de l’exploitation forestière illégale et privant l’une des plus pauvres régions du monde de millions d’euros chaque année. D’après nos calculs, à lui seul le Groupe Danzer ferait perdre aux gouvernements de ces pays presque 8 millions d’euros, une somme qui permettrait de faire vacciner plus de 700 000 enfants congolais de moins de 5 ans et qui équivaut à 50 fois le budget annuel du ministère de l’Environnement de la RDC.

Une infraction parmi tant d’autres
L’année dernière, nous avions déjà publié un rapport intitulé “Le Pillage des forêts du Congo” qui révélait le chaos social et la destruction de l’environnement dont était responsable l’industrie forestière. Il dénonçait notamment le rôle joué par le Groupe Danzer dans le commerce du bois illégal et la corruption ainsi que les relations de celui-ci avec des intermédiaires inscrits sur la liste noire du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour vente illégale d’armes.

La corruption généralisée et ces procédés comptables scandaleux constituent un obstacle majeur à un développement sain et durable de la région et sapent les efforts de la communauté internationale pour soulager la pauvreté. Paradoxalement, alors que de nombreux gouvernements continuent à verser des millions à la RDC déchirée par la guerre pour aider à sa reconstruction, ils restent impassibles envers les sociétés de leur pays qui pillent les ressources naturelles de cette région, aggravent ainsi les changements climatiques et privent les communautés locales d’emplois durables.

De son côté, la Banque Mondiale ne parvient pas à réaliser ses objectifs annoncés de contrôle du développement de l’industrie forestière et d’amélioration de la gestion de ce secteur. Pire, des donateurs internationaux envisagent même de développer des incitations financières pour promouvoir l’industrie forestière.

Solutions
Le secteur forestier a donc un besoin urgent de lois plus contraignantes et réellement appliquées. En mai 2002, le gouvernement de la RDC annonçait un moratoire sur l’attribution de nouvelles concessions et sur le prolongement ou le renouvellement des anciennes concessions. Le gouvernement s’est maintenant engagé à procéder à la révision de la légalité des titres forestiers et nous lui demandons donc de maintenir ce moratoire et de l’appliquer ainsi que de retirer toute concession illégale.

Jusqu’à présent, ce contrôle est exercé de manière opaque et laxiste et nous demandons donc l’aide de la communauté internationale et du gouvernement de la RDC afin que ce contrôle se fasse en toute transparence et que soit mis en place un plan de zonage participatif des terres.

Aucun donateur international ne doit pouvoir subventionner l’industrie forestière et les modestes fonds publics doivent servir à financer des mesures permettant un contrôle réel de l’exploitation forestière tout en redonnant celui-ci aux populations locales. Les aides internationales doivent profiter au peuple congolais et non à d’avides entreprises européennes aux comptes bancaires déjà bien fournis.

Il faudrait aussi que la valeur des forêts de la RDC en tant que réserve de carbone soit largement supérieure aux revenus générés par l’industrie forestière pour le pays. La déforestation contribue à hauteur d’environ 20% aux émissions de gaz à effet de serre mondiales. Remplacer l’industrie forestière de la RDC par un système de protection de la forêt soutenu par la communauté internationale serait non seulement profitable aux Congolais mais confèrerait à ce pays un rôle clé dans la protection du climat.

Greenpeace - 05 - 08 - 2008
http://blog.greenpeace.fr/forets/arnaques-fiscales-au-congo-au-detriment-des-forets#more-507
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bassin du congo : Forêts en sursis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bassin du congo : Forêts en sursis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:::|| AU FOND DU SENEGAL ||:::. :: .:::|| CONCEPT COMMUNICATION ||:::. :: .:::|| COMMUNIQUER ||:::. :: concept Humanitaire-
Sauter vers: