Toute la culture sénégalaise, l'expression des jeunes sénégalais, le sénégal vue en profondeur.


 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SENEGAL-FORMATION

Aller en bas 
AuteurMessage
julie
.:::|| ami ||:::.
.:::|| ami ||:::.
avatar

Nombre de messages : 6903
Age : 56
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: SENEGAL-FORMATION   Jeu 18 Fév 2010 - 21:45



Rencontre de partage du programme d’appui à la mise en œuvre de la réforme de l’ETFP


18/02/2010 14:32 GMT

Dakar, 18 fév (APS) – Une rencontre de partage du programme d’appui à la mise en œuvre de la réforme de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (ETFP) s’est ouverte jeudi à Dakar, en vue de ‘’contribuer à la réduction de la pauvreté à l’insertion socioprofessionnelle’’.

Le programme, qui sera concentré dans les régions Nord (Louga, Saint Louis, Matam), ‘’devrait permettre d’accroître substantiellement le taux de qualification professionnelle et technique au sein de la population’’, a expliqué le directeur de cabinet du ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Alioune Badara Wagué.

Le programme cherche également à ‘’mettre sur le marche du travail une main d’œuvre qualifiée correspondant aux besoins du secteur’’, a dit M. Wagué.

Cette option va permettre dans ces régions ciblées de ‘’développer l’industrie avec une modernisation du secteur primaire en plus de la promotion du savoir agir, l’employabilité et la créativité chez les jeunes’’, a ajouté le représentant du ministre.

Il s’agit ainsi d’arriver avec la réforme à préparer les jeunes diplômés dans les écoles de formation professionnelle et technique à ‘’devenir des acteurs performants dans le contexte de la mondialisation’’.

Pour atteindre ces objectifs, a rappelé le directeur de cabinet, le gouvernement a engagé une large réforme de son système d’ETFP qui implique, pour ce sous secteur, ‘’de nouvelles missions, une nouvelle méthode d’implantation de l’offre de formation, un nouveau mode de gestion et de pilotage et un nouveau champ d’action’’.

‘’Cette option découle de la volonté des autorités de promouvoir le sous secteur comme un des leviers de la compétitivité des entreprises et de la performance de l’économie sénégalaise’’, a relevé M. Wagué.

En effet, a-t-il ajouté, la contribution de l’ETFP est ‘’déterminante, pour la réussite de la Stratégie de croissance accélérée et pour l’atteinte des objectifs de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Ainsi l’objectif de la rencontre de partage est ‘’d’informer les acteurs ciblés sur les enjeux de la réforme de l’ETFP et leurs implications dans la gestion, le pilotage et le fonctionnement des structures’’.

Pour sa part, le représentant des centrales syndicales, Alpha Oumar Diallo, a estimé que les travailleurs ont aussi besoin de formation, de renforcement de capacités ‘’non seulement pour améliorer leur profil mais aussi pour la compétitivité des entreprises’’.

‘’Les centrales ont un rôle de veille sur les offres de formation et sur le Droit individuel à la formation professionnel (DIF)’’, a dit M. Diallo qui a rappelé au patronat le devoir d’accorder aux travailleurs un congé payé pour leur formation.

Le syndicaliste a également invité l’Etat à ‘’développer, à côté de la formation professionnelle et technique, un programme d’insertion fort’’, relevant ainsi la responsabilité des autorités à organiser le secteur avec des ‘’écoles qui sortent de terre comme des champignons’’.

‘’Il ne faut pas laisser les jeunes faire n’importe quelle formation, il faut que l’Etat en collaboration avec les entreprises puisse savoir les besoins réels du marché et orienter la formation professionnelle vers la demande’’, a-t-il plaidé devant le représentant du ministre.

Les participants issus du ministère des Collectivités locales, des Inspections d’académie des régions concernés, des établissements de formation professionnelle, du patronat, entre autres, devront au cours de la rencontre partager les axes de la réforme de l’ETFP et les stratégies de mise en œuvre avec les acteurs au niveau régional de la zone d’intervention du projet.

Au terme des travaux qui prennent fin vendredi, les axes et les stratégies de mise en œuvre de la réforme de l’ETFP seront mieux connus par les acteurs ciblés et les interventions des projets ETFP cernées par les différents acteurs au niveau local.

Le programme bénéficie du soutien du Grand-duché de Luxembourg, à travers le programme de coopération bilatérale entre le Sénégal et le Grand-duché de Luxembourg PIC II 2008-2011.


ADL/AD
Revenir en haut Aller en bas
 
SENEGAL-FORMATION
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel pour les lauréats du centre de formation
» Formation bibliothécaire
» Formation obligatoire hygiène et salubrité
» déformation des pieds
» formation médiat ou dut métier du livre en année spéciale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:::|| AU FOND DU SENEGAL ||:::. :: .:::|| CONCEPT ETUDES ||:::. :: .:::|| SCIENCE ||:::. :: concept sociologie-
Sauter vers: