Toute la culture sénégalaise, l'expression des jeunes sénégalais, le sénégal vue en profondeur.


 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kolda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
julie
.:::|| ami ||:::.
.:::|| ami ||:::.
avatar

Nombre de messages : 6903
Age : 55
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Kolda   Mer 2 Déc 2009 - 10:14

KOLDA

L’imam du quartier refuse de diriger la prière mortuaire d’une suicidée

Une dame du nom de Mariama Egué Baldé a été retrouvée pendue dans sa chambre avec une corde en nylon le jour de la Tabaski. Lors de son enterrement, l’imam a refusé de diriger la prière mortuaire et le chef de village s’est opposé à son inhumation au cimetière. Le préfet est finalement intervenu pour autoriser son enterrement.

Les faits se sont produits dans la nuit du vendredi 27 au samedi 28 novembre, veille de la Tabaski à Kampissa, village situé à 36 kilomètres à l’Est de la ville de Koly Dado, sur la nationale 06.

À en croire un des enfants de la victime que nous avons trouvé, hier matin au centre de santé de Kolda, sa mère n’avait aucun problème particulier. « Je suis revenu de Ziguinchor où je travaille pour passer la Tabaski en famille. Le vendredi, dans la nuit, nous avons eu une conversation. Ma mère pleurait. Elle m’a fait savoir que son beau-père l’avait menacé de porter plainte contre elle à la gendarmerie. Il l’accusait d’être complice avec l’enseignant qui a enceinté sa fille », confie le fils de la victime. « Je lui ai demandé d’être sereine. Je vais régler le problème dès demain matin (samedi passé) », a poursuivi l’enfant de la victime.

Contre toute attente, le lendemain samedi, la dame Mariama Egué Baldé a été retrouvée pendue dans sa chambre avec une corde en nylon. Son corps a ainsi été acheminé et déposé à la morgue du centre de santé de Kolda. C’est hier, lundi 30 novembre 2009, que la dépouille a été remise aux parents pour les besoins de son enterrement.

Mais à la surprise générale, l’Imam a laissé entendre qu’il ne dirigerait pas la prière mortuaire. Selon notre interlocuteur, l’Imam a soutenu que prier pour une personne qui s’est suicidée n’est pas permis par la loi islamique.

Suivant les déclarations de son guide religieux, le chef de village s’est, lui aussi, opposé à son inhumation au cimetière du village. Face à cette situation, le préfet du département de Kolda a été obligé de monter au créneau pour autoriser l’enterrement de la dame à Kampissa.

www.sen24heures.com
Revenir en haut Aller en bas
 
Kolda
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:::|| AU FOND DU SENEGAL ||:::. :: .:::||CONCEPT RELIGION ||:::. :: .:::|| CONCEPT ISLAM ||:::. :: concept Islam-
Sauter vers: