Toute la culture sénégalaise, l'expression des jeunes sénégalais, le sénégal vue en profondeur.


 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Phénomène social à Dakar

Aller en bas 
AuteurMessage
julie
.:::|| ami ||:::.
.:::|| ami ||:::.
avatar

Nombre de messages : 6903
Age : 56
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Phénomène social à Dakar   Ven 30 Oct 2009 - 14:50

De vrais faux mendiants envahissent la capitale



La mendicité fait vivre son homme au Sénégal. Pour preuve, une nouvelle race jusque-là inconnue du bataillon squatte désormais les rues et ruelles de Dakar à la recherche de sa pitance quotidienne. En effet, la capitale sénégalaise est envahie, depuis quelque temps, par des familles entières qui désertent désormais les quartiers malfamés de la banlieue dakaroise pour s’entasser dans les zones résidentielles et le centre névralgique de la capitale sénégalaise. Toutefois, si certains d’entre eux vivent dans l’extrême pauvreté et n’ont pour recours que la mendicité qui leur permet de survivre, d’autres sont de vrais faux mendiants. Et ils prolifèrent un peu partout. Parmi eux, des jeunes filles à peine nubiles et des jeunes respirant la bonne santé tendant la main, des enfants en bas âge étendus à même le sol et des quidams aux mines patibulaires qui vous accostent devant les guichets de la poste ou à l’entrée d’une pharmacie. Décidément, la mendicité est devenue une véritable sinécure pour bon nombre de faux mendiants.
Des énergumènes emmitouflés dans des ‘boubous’ et des accoutrements en bon état, ne prenant plus la peine de se cacher le visage, vous exhibent une feuille d’ordonnance ou étalent ostensiblement leur infirmité physique pour amadouer les âmes charitables. Mais cette posture sert tout aussi de paravent à la collecte, en fin de journée, d’une recette souvent substantielle. Certaines affirmations donnent à croire qu’un mendiant arrive, au pire, à glaner 3 000 à 4 000 francs Cfa en faisant la manche.

Selon le sociologue, Habib Mboup, la période où les vrais nécessiteux dignes de la charité demandaient l’aumône avec une voix inaudible et tremblotante ou tendaient la main avec humilité et gêne pour demander juste un bout de nourriture, est révolue. ‘Les temps ont vraiment changé. La mendicité new-look se conjugue désormais à une course effrénée aux seules pièces de monnaie’, explique-t-il. Aussi le sociologue invite-t-il la population à plus de prudence dans la distribution de ses actions sociales, en essayant d’identifier les vrais nécessiteux qui sont souvent des voisins qui ne peuvent pas tendre la main.

Paule Kadja TRAORE
Source Walfajdri
Revenir en haut Aller en bas
Menelik
ami du sénégal à 20%
ami du sénégal à 20%
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 107
Date d'inscription : 17/08/2009

MessageSujet: Re: Phénomène social à Dakar   Dim 1 Nov 2009 - 20:31

Il n'y a pas que les mendiants qui envahissent Dakar, je vois.

On y trouve aussi le jargon des journalistes français.

Un mendiant est vrai ou faux, mais pas "vrai faux".

De plus, un type qui vit de mendicité est toujours un mendiant, quelques soient les prétextes qu'il allègue.
Revenir en haut Aller en bas
 
Phénomène social à Dakar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment aider un agoraphobe ou un phobique social qui panique?
» Pétition : DUT, la fin de l'ascenseur social
» personne sur l aide social.
» question aide social et nouveau conjoit
» Médiateur social

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:::|| AU FOND DU SENEGAL ||:::. :: .:::|| CONCEPT ETUDES ||:::. :: .:::|| SCIENCE ||:::. :: concept sociologie-
Sauter vers: