Toute la culture sénégalaise, l'expression des jeunes sénégalais, le sénégal vue en profondeur.


 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un fléau nommé Chinafrique

Aller en bas 
AuteurMessage
julie
.:::|| ami ||:::.
.:::|| ami ||:::.
avatar

Nombre de messages : 6903
Age : 56
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Un fléau nommé Chinafrique   Dim 15 Mar 2009 - 10:31

La photo de couverture nous met dans l’ambiance. Un soldat congolais, au garde-à-vous, abrite du soleil un Chinois devant le chantier dont il est responsable, de somptueuses villas à l’occidentale - “les salles de bain sont épatantes”, écrivent les auteurs - destinées aux privilégiés du régime.




L’argent coule à flots, les hommes d’affaires chinois prospèrent, en versant les pots-de-vin nécessaires et en exploitant les travailleurs aussi férocement que possible. Mêlant ainsi stratégie publique, intérêts privés, cynisme politique et efficacité économique, la Chine a trouvé le remède miracle pour faire de l’Afrique son Eldorado, des dirigeants africains ses complices, et des peuples africains ses clients et parfois ses prolétaires: business as usual, les affaires sont les affaires, n’y mêlons surtout pas les droits de l’homme. Les usines tournent, les maisons poussent, les autoroutes s’allongent. Les Chinois sont efficaces, les dirigeants corrompus et les Africains, comme d’habitude, les grands perdants.



Exploitation à grande échelle. Cette Chinafrique n’est au fond qu’un nouvel avatar d’une histoire vieille de deux siècles, voire davantage, que l’on a appelé colonialisme, puis néocolonialisme, puis pillage du tiers monde et que l’on nomme aujourd’hui développement. Comme si la soif du lucre pouvait bâtir une société cohérente, comme si l’exploitation à grande échelle de ressources non renouvelables pouvait bâtir une société durable. Les auteurs nous font d’ailleurs part de leur doute: la Chine, en Afrique, “commence à ressembler aux autres acteurs, avec ses cohortes de gardes de sécurité, ses chantiers qui s’enlisent, ses scandales de corruption et, quoiqu’elle en dise, son mépris pour la population locale”.



Alors que la crise économique focalise les attentions sur le G20, l’Afrique semble une fois de plus être oubliée par l’Occident. Dès la semaine prochaine, nous reviendrons, dans les colonnes de Mecanopolis, sur ce nouveau fléau nommé Chinafrique .



Mecanopolis
Revenir en haut Aller en bas
 
Un fléau nommé Chinafrique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un patron de l’AFP nommé à Matignon
» Photo Mystère
» GENEASERVICE
» Le général Patrick de Rousiers nommé president du comité militaire de l'Union Européenne
» Une nouvelle nommée Eliel ;)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:::|| AU FOND DU SENEGAL ||:::. :: .:::|| CONCEPT DISCUSSIONS LIBRES ||:::. :: .:::|| LIBRE COMME LIBRE ||:::. :: concept autres sujets-
Sauter vers: