Toute la culture sénégalaise, l'expression des jeunes sénégalais, le sénégal vue en profondeur.


 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 crise sociale

Aller en bas 
AuteurMessage
julie
.:::|| ami ||:::.
.:::|| ami ||:::.
avatar

Nombre de messages : 6903
Age : 56
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: crise sociale   Mer 7 Jan 2009 - 17:16

Les commerçants sénégalais craignent une aggravation de la crise sociale


Dakar, Sénégal - L’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (UNACOIS-JAPPO) a tiré la sonnette d’alarme au cours d’une conférence de presse ce mardi à Dakar au sujet des difficultés économiques et sociales du pays, appelant à une large concertation nationale afin de faire face à la crise "qui risque d’empirer dans les prochains jours".

Après deux ans d’existence, la structure qui regroupe l’ensemble des commerçants, industriels et opérateurs économiques du Sénégal, a livré un diagnostic peu reluisant de la situation socio-économique du pays, avant de dégager les perspectives et les attentes pour 2009.

Il s’agit, selon le secrétaire permanent de l’UNACOIS, Ousmane Sy Ndiaye, de la crise énergétique, alimentaire, les inondations, la crise financière, les dépassements budgétaires, les soulèvements des marchands ambulants et les récentes manifestations des chefs religieux musulmans et les jeunes de Kédougou, à l'Est du pays.

"L’heure est grave et la situation risque d’empirer dans les semaines à venir car les choses ne vont pas dans la bonne direction au Sénégal", a martelé M. Ndiaye.

"Il urge donc de prendre des mesures rapidement afin d’anticiper sur les implications et d’ériger de nouvelles conditions de gouvernance économique et sociale au profit de la stabilité du pays", a-t-il indiqué.

Ainsi, les commerçants et industriels du Sénégal appellent à "une réelle volonté politique, une réaction concertée et rapide afin de sortir de cette situation de crise économique".

A propos de la crise énergétique, l’UNACOIS demande la diversification des sources d'énergie et la réduction de la consommation d'énergie. Elle considère également qu’une libéralisation du secteur dans de bonnes conditions, mettant en selle le capital privé national, est la meilleure perspective, et exhorte l’Etat à s’inscrire dans une logique de relance économique concertée avec les entrepreneurs privés en vue limiter les contraintes liées à cette libéralisation.

Dakar - 06/01/2009

Pana
Revenir en haut Aller en bas
 
crise sociale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nos témoignages sur ce que la timidité ou la phobie sociale nous empêchent de faire
» introduction à la psychologie sociale
» éducation, sv, pression sociale
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:::|| AU FOND DU SENEGAL ||:::. :: .:::|| CONCEPT ETUDES ||:::. :: .:::|| SCIENCE ||:::. :: concept sociologie-
Sauter vers: