Toute la culture sénégalaise, l'expression des jeunes sénégalais, le sénégal vue en profondeur.


 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Résurrection

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
julie
.:::|| ami ||:::.
.:::|| ami ||:::.
avatar

Nombre de messages : 6903
Age : 55
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: La Résurrection   Mar 6 Jan 2009 - 22:36

Une voix annoncera de la part de Dieu - qu'il soit exalté - Ô Muhammad ! Fais avancer ta communauté pour rendre les comptes et traverser par dessus le sirât. Or il faut savoir que le sirât est un immense pont suspendu au-dessus de l'Enfer dont la longueur nécessite cinq cents années de marche pour le traverser. Mâlik, le gardien de l'Enfer qui se maintient debout à sa porte ne cessera d'annoncer : Ô Muhammad ! Celui de ta communauté qui viendrait vers moi avec une licence de la part de Dieu - qu'Il soit exalté - sera récompensé. Autrement, il sera perdu et jeté en Enfer. Ô Muhammad ! Dis à ceux qui ont des fardeaux légers de traverser et dis à ceux qui ont des fardeaux lourds de camper. Le Prophète - que Dieu lui accorde la grâce et la paix - lui dira : Ô Mâlik ! Par le Droit de Dieu sur toi! Détourner ton visage des regards des membres de ma commun auté pour qu'ils puissent traverser et que leurs coeurs ne soient arrachés à ta vue ! Mâlik détournera alors son visage. Ensuite la communauté de Muhammad - que Dieu lui accorde la grâce et la paix - se scindera en trois groupes - mais on a dit aussi en dix groupes -. Ensuite le Prophète - que Dieu lui accorde la grâce et la paix - avancera en disant : Suivez moi ô membres de ma communauté ! Voici le sirât devant nous.

Il sera suivi par un premier groupe qui traversera comme l'éclair très rapide, puis par un deuxième groupe qui traversera comme un vent violent, puis par un troisième groupe qui traversera comme un cheval entraîné, puis par un quatrième goupe qui traversera comme des oiseaux pressés, puis un cinquième groupe qui traversera en courant, puis par un sixième groupe qui traversera en marchant puis par un septième groupe dont les membres ne cesseront de se lever et de s'asseoir dans leur traversée, tellement ils sont essoufflées de fatigue à cause de leurs fardeaux. Pendant tout ce temps le Prophète - que Dieu lui accorde la grâce et la paix - se maintien debout sur le sirât. Chaque fois qu'il voit qu'un membre de sa communauté s'accrocher au sirât, il le prend par la main et le remet debout. Quant à ceux du huitième groupe, ils seront traînés sur leurs visages par les chaînes en raison de leurs péchés et de leurs fautes innombrables, pendant qu'ils crieront : Au secours Ô Muhammad ! Au secours Ô Muhammad !, et que l'élu de Dieu ne cessera d'implorer : Seigneur ! Sauve ma communauté ! Seigneur ! Sauve ma communauté !
Ensuite ceux du neuvième et du dixième groupe seront bloqués sur le sirât sans qu'on leur permette de traverser.

Par ailleurs, on a dit qu'il y a, à la porte du Paradis, un nombre imposant avec des branches, que seul Dieu - qu'Il soit glorifié et magnifié - connaît leur nombre. Sur ces branches il y a des enfants du bas monde qui ont vécu un mois ou trois mois ou plus ou moins, mais qui n'ont pas atteint la puberté. Lorsque ces enfants verront leurs pères et leurs mères arriver pour entrer au Paradis, ils les accueilleront avec des coupes, des brocs et des serviettes en soie légère et en brocard, afin de leur donner à boire au Jour de la Résurrection et d'entrer avec eux au Paradis. Quant aux enfants qui ne verront pas leurs mères et leurs pères, se rassembleront et diront : Nous sommes des orphelins dans le bas monde et dans la vie future . Les Anges leurs diront : Vos pères et vos mères sont écrasés par leurs fardeaux et coupés du Paradis à cause de leurs péchés. Ces enfants se mettront à pleurer de chaudes larmes et ils diront : Restons ici pour les attendre à la porte du Paradis, peut être que Le seigneur leur pardonnera et nous permettra de les retrouver.

Quant aux auteurs des péchés majeurs ils seront bloqués dès le premier obstacles du sirât, qu'on appelle l'obstacle du Mirsad
(repaire) en ayant les pieds enchaînés par les tenailles du sirât.
Ensuite le Prophète - que Dieu lui accorde la grâce et la paix - traversera le pont sirât en compagnie des Saints et des pionniers, suivi de ceux qui ont obéi à l'ordre de Dieu, des bannnières déployées derrière lui et de l'étendard de la louange qui lui ceignait le front. Lorsque son étendard s'approchera de la porte du Paradis, les enfants lèveront leurs voix en pleurant. Le Prophète - que Dieu lui accorde la grâce et la paix - dira : Je vais m'informer de leur état et intercéder en leur faveur, si Dieu le veut. Ensuite il entrera au Paradis et chaque groupe de gens s'installera dans ses demeures. Nous implorons Dieu - qu'Il soit béni et exalté - de nous accorder la faveur d'entrer au Paradis, grâce à Sa bonté et Sa générosité. Amin !

Le rapporteur de ce hadith ajoute : Ensuite Mâlik lèvera le regard vers les auteurs des péchés majeurs, bloqués sur le sirât et enchaînés dans ses tenailles. Les geôliers de l'Enfer diront : Qui sont ces malheureux ? On leur répondra : Ce sont les auteurs des péchés majeurs parmi les membres de la communauté de Muhammad - que Dieu lui accorde la grâce et la paix -. Mâlik dira alors : toute les portes de la Géhenne sont pleines et il ne reste qu'une seule qui est pour les auteurs des péchés majeurs parmi la communauté de Muhammad - que Dieu lui accorde la grâce et la paix-. Allez vers le Geôlier, et demandez leur de quelle nation sont-ils ? Ils répondront : Nous sommes de la communauté du Coran. Ils oublieront de mentionner le nom de Muhammad - que Dieu lui accorde la grâce et la paix - en raison de l'horreur du Jour de la Résurrection. Les geôliers en informeront Malik qui leur ordonnnera d'enchaîner chacun d'eux à un habitant de l'Enfer après qu'on les ait fait descendre du Mirsâd qui se trouve sur le chemin de la Géhenne. Les geôliers iront donc vers eux et leur demanderont : Qu'avez-vous à vous être attardés par rapport à votre prophète, sans pouvoir traverser le sirât? Ces gens diront : Nous sommes des gens auquels notre Seigneur a interdit de consommer l'illicite mais nous n'avons pas respecté cet interdit divin. Il nous a interdit de consommer le vin mais nous l'avons consommé. Il nous a interdit l'adultère mais nous avons forniqué. Il nous a prescrit la prière mais nous l'avons négligée comme nous avons négligé les droits de Dieu, nous n'avons aucun moyen pour pouvoir traverser sur le sirat, surtout que ses tenailles enchaînent nos pieds. A ces mots les geôliers enlèveront les tenailles de leurs pieds et leur diront : Venez avec nous sur ce chemin. Ils marcheront donc avec les geôliers dans une voie sombre et ténébreuses, comportant ds hauts et des bas et remplie de toutes sortes d'humiliations, de maux, de chaleur, d'ardeur brûlante et de fumée. Ils diront : Malheur à nous ! Combien ce chemin est difficile ! Les geôliers leur diront alors : Ô malheureux ! Ô damnés ! Ceci est le chemin de la Géhenne. Lorsqu'ils entendront cela de la bouche des geôliers, ils tomberont par terre et resteront assis. Mais les geôliers s'accrocheront à eux et les traîneront. En se faisant traîner ils crieront : Malheur à nous : Laissez-nous nous reposer ! Nous sommes épuisés et exténués à force d'ête bloqués dans les chaînes du Mirsad.

La Résurrection - Al-Muhâsibî
Revenir en haut Aller en bas
 
La Résurrection
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Éric Cantona
» Résurrection (Afterlife)
» Le Hellfire Club : Résurrection
» Troisième Gala de la Citrouille : La Résurrection
» De la résurrection du juxtaposé de par les armes rayées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:::|| AU FOND DU SENEGAL ||:::. :: .:::||CONCEPT RELIGION ||:::. :: .:::|| CONCEPT ISLAM ||:::. :: concept Récits et Poèmes-
Sauter vers: