Toute la culture sénégalaise, l'expression des jeunes sénégalais, le sénégal vue en profondeur.


 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le poids des traditions "néfastes" en Afrique

Aller en bas 
AuteurMessage
julie
.:::|| ami ||:::.
.:::|| ami ||:::.
avatar

Nombre de messages : 6903
Age : 56
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Le poids des traditions "néfastes" en Afrique   Lun 22 Déc 2008 - 12:16

La sensibilité à la culture "ne saurait en aucun cas être considérée comme une invitation à l'acceptation de pratiques traditionnelles néfastes ou comme une excuse aux violations des droits fondamentaux de la personne", a estimé, vendredi, Mme Suzanne Maïga Konaté, représentante résidente du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA).

Dans un discours prononcé à l'occasion du lancement du rapport sur l'état de la population du monde, édition 2008 et dont le thème est : lieux de convergence: culture, genre et droits de la personne, Mme Maïga Konaté a indiqué qu'il a été constaté, dans la plupart des pays africains, que les croyances culturelles et les traditions sont généralement plus fortes que les lois.

"Les mariages précoces, les mutilation génitales féminines sont des pratiques néfastes jugées illégales dans bon nombre de pays" a t-elle dit, avant de souligner ces pratiques persistent néanmoins du fait de leur enracinement profond dans la culture.

Pour la représentante résidente de l'UNFPA au Sénégal, qui cite une étude de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et le Fonds des Nations unies pour la femme (UNIFEM) en date de 2003, 33% des femmes ont subi une violence dans leur vie.

"Une proportion importante de ces violences est expliquée par des pratiques et perceptions socioculturelles", a t-elle précisé.

La compréhension des réalités culturelles peut révéler des moyens plus efficaces de battre en brèche les pratiques nuisibles à l'effet de promouvoir les droits de la personne pense Mme Maïga Konaté.

Selon le rapport sur l'état de la population du monde, des stratégies de développement sensibles aux valeurs culturelles peuvent réduire les pratiques nuisibles aux femmes et promouvoir les droits de la personne, y compris l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes.

Le document indique qu'il ne "devrait pas y avoir d'opposition entre les droits de la personne et les valeurs culturelles car les droits de la personne expriment des valeurs universelles qui se retrouvent dans toutes les cultures".

Le rapport souligne l'importance d'une approche sensible aux valeurs culturelles non seulement pour le développement, mais aussi pour les interventions humanitaires.

L'analyse des choix individuels dans la situation locale et le contexte culturel est "une condition préalable pour la mise en œuvre de meilleures politiques de développement" conclut le document.

Dakar - 19/12/2008

Pana






window.google_render_ad();
Revenir en haut Aller en bas
 
Le poids des traditions "néfastes" en Afrique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» notch uterin bilateral et "petit foetus" a 23 SA
» [ LES TRADITIONS DANS LA MARINE ] LE "CANOTE MAJOR" ET LES VÉHICULES DES COMMANDANTS
» LE PORTE-AVIONS "GRAF ZEPPELIN"
» "Dixie Days". Le Havre (76).
» "LE DEMOCRATE" journal indépendant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:::|| AU FOND DU SENEGAL ||:::. :: .:::|| CONCEPT ETUDES ||:::. :: .:::|| SCIENCE ||:::. :: concept sociologie-
Sauter vers: