Toute la culture sénégalaise, l'expression des jeunes sénégalais, le sénégal vue en profondeur.


 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un suppositoire pour sauver les enfants du paludisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
julie
.:::|| ami ||:::.
.:::|| ami ||:::.
avatar

Nombre de messages : 6903
Age : 55
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Un suppositoire pour sauver les enfants du paludisme   Mar 9 Déc 2008 - 0:34

Des chercheurs de l'Organisation mondial de la santé (OMS) ont établi l'efficacité d'un suppositoire d'artesunate, un médicament anti-paludisme peu coûteux qui pourrait sauver nombre d'enfants des zones rurales d'Afrique ou d'Asie

AFP - Un suppositoire d'artesunate, médicament anti-paludisme peu coûteux, pourrait sauver nombre d'enfants dans des zones rurales d'Afrique ou d'Asie, qui ne peuvent rejoindre rapidement un centre médical lors d'un épisode aigu, selon une étude publiée en ligne par la revue britannique The Lancet.
La plupart des décès causés par le paludisme interviennent parmi les jeunes enfants de ces zones rurales éloignées, lors de crises si intenses qu'ils ne peuvent absorber ou garder un traitement par voie orale.

Des chercheurs, conduits par Melba Gomes, de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ont voulu établir l'efficacité d'un suppositoire d'artesunate agissant rapidement sur les parasites du paludisme, qui serait administré avant qu'ils ne quittent le village pour rejoindre un centre où une médication pourra leur être injectée.

L'étude a été menée au Bangladesh, au Ghana, en Tanzanie, où l'on a donné soit un suppositoire d'artesunate (8.954 patients) soit un suppositoire-placebo (8.872 patients) à des malades soupçonnés de paludisme sévère et qui ne pouvaient être traités par voie orale.

Pour les patients capables d'arriver dans les six heures à une clinique, il n'y avait pas de différence significative dans le taux de mortalité ou d'invalidité permanente. Pour les autres -dont la moitié ont mis plus de 15h à rejoindre un centre où on pouvait leur faire une injection- l'administration d'un suppositoire divisait par deux le risque de décès (29 décès, soit 1,9%, dans le groupe traité par artesunate, contre 57, soit 3,8%, dans celui traité par placebo).

Dans un commentaire accompagnant la publication de l'étude, les Dr Lorenz von Seidlein et Jacqueline Deen, qui participent au Projet sur le paludisme en Tanzanie, l'ont classée parmi "les quelques études importantes publiées dans la décennie, qui influent sur la façon dont on traite le paludisme".

"La prochaine étape importante est de mettre au point des stratégies de déploiement à grande échelle", ont-ils souligné.

Revenir en haut Aller en bas
 
Un suppositoire pour sauver les enfants du paludisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Session hiver 2011 des ateliers "Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent"
» Atelier "Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour qu'ils parlent" à Lyon
» Londres : 100 personnes soulèvent un bus pour sauver un cycliste
» Un peu d'humour pour sauver la planète.
» Justice - Rapport d’information. Cinq ans pour sauver la justice !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:::|| AU FOND DU SENEGAL ||:::. :: .:::|| CONCEPT ETUDES ||:::. :: .:::|| SCIENCE ||:::. :: concept médecine-
Sauter vers: