Toute la culture sénégalaise, l'expression des jeunes sénégalais, le sénégal vue en profondeur.


 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pélerinage

Aller en bas 
AuteurMessage
julie
.:::|| ami ||:::.
.:::|| ami ||:::.
avatar

Nombre de messages : 6903
Age : 56
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Pélerinage   Mer 12 Nov 2008 - 7:25

Pèlerinage : Cheikh Tidiane Gadio lance un ‘’appel solennel’’ aux futurs hadjs
Le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio, a renouvelé son appel aux candidats au pèlerinage à La Mecque à se dépêcher pour boucler à temps les formalités administratives, avant la fermeture de la commission nationale du pèlerinage 2008 dont le premier vol de pèlerins sénégalais est prévu le 21 novembre.

Source : APS


‘’Je voudrais lancer un appel solennel (aux candidats au pèlerinage musulman 2008), il est temps d’y aller avant qu’on ne ferme’’, a-t-il déclaré à l’hémicycle, mercredi soir, lors de la séance plénière de l’examen du budget de son ministère pour l’année 2009. Il est arrêté à la somme de 45,6 milliards de FCFA contre 41,2 milliards, en hausse de 10,63%.

Le ministre a soulevé les contraintes auxquelles cette commission d’enregistrement et de préparation du 5e pilier de l’Islam est souvent confrontée, en raison de la multiplication des cas de retardataires. Au-delà de ce cadre installé par les autorités sénégalaises, les agents consulaires saoudiens à Dakar se plaignent de ces dossiers de ‘’dernière minute’’.

‘’On ne peut pas payer pour 16 vols et se retrouver avec 10 vols’’, a-t-il dit, redoutant, pour les autorités gouvernementales, des projections faussées par le non-respect des temps impartis aux futurs ‘’hadjs’’. ‘’Ça pose aussi des problèmes pour les visas à l’ambassade d’Arabie saoudite’’, a-t-il ajouté.

‘’Il est vrai que les temps sont durs et le gouvernement en est conscient’’, a-t-il reconnu, se disant comprendre les difficultés pour certains à rassembler à propos le montant nécessaire au pèlerinage. Le pèlerin devra débourser un montant de 2,3 millions de FCFA comprenant notamment son logement à Médine et à La Mecque et un pécule de 197.128 francs, a-t-on appris de source officielle.

En octobre, le gouvernement sénégalais confirmait ‘’le choix porté sur la société Zam Zam pour transporter les pèlerins avec un billet aller et retour fixé à 1.406.906 FCFA, choix guidé par la sécurité et le prix compétitif du tarif proposé’’. Cette compagnie va convoyer la majorité de quelque 10.000 pèlerins sénégalais, le reste par les privés.

Le député Mbaye Niang, technicien de l’aéronautique de profession, a mis en doute le choix du transporteur de convoyer les pèlerins par deux avions de type DC10 qui, selon des avis recueillis en commission parlementaire, sont utilisés pour le fret non pour les passagers.

‘’Le Premier ministre (avait) informé le Conseil (des ministres) que toutes les mesures ont été prises par le (…) ministre des Affaires étrangères et le ministre chargé du Transports aériens pour pallier les insuffisances constatées lors des pèlerinages précédents’’, indiquait un communiqué du gouvernement.

Cheikh Hadjibou Soumaré, lors d’un conseil interministériel sur le sujet avait réitéré ses instructions au ministre des Affaires étrangères ainsi qu’au Commissaire général au pèlerinage à La Mecque, ‘’pour la mise en œuvre des dispositions pratiques tendant au déroulement du pèlerinage 2008 dans d’excellentes conditions, en rapport avec le secteur privé.’’

Mercredi, les députés intervenant à la plénière sont revenus pour réitérer les préoccupations sur la qualité du voyage (convoiement par le commission nationale du pèlerinage et les voyagistes privés) ainsi que sur le comportement des membres composants la mission d’encadrement une fois sur place en Arabie saoudite.

Dénonçant les missionnaires ‘’ignorants’’ et à la désinvolture de ceux qui ne se conforment à leur mission d’encadrement, le député Chérif El Valid Diop a plaidé pour la sélection de ‘’gens valables et méritants’’.

Cheikh Tidiane Gadio a fait part quelque part de son impuissance dans le choix de ces missionnaires. Ils sont 140 dont seuls 16 sont choisis par son département, le gros de la troupe relève du choix de la présidence de la République et de la Primature. ‘’On a tout fait mais la décision finale ne nous appartient pas’’, a-t-il déclaré.

Ces différents niveaux de sélection sont des sources de conflit d’autorité avec le commissaire général au pèlerinage lequel s’entendre souvent rétorqué par des encadreurs qui sont censés être placés sous son autorité : ‘’tu es choisi par décret, je suis choisi par décret’’.

‘’Le grand problème que nous avons est que dans ce pays, tous les Sénégalais pensent qu’ils peuvent faire la mission. C’est le plus grand cauchemar (au ministère des Affaires étrangères)’’, a-t-il poursuivi, à la tribune du Parlement, laissant les bras tombés en signe de désappointement.

Début septembre, Thierno Ibrahima Diakhaté a été nommé par décret présidentiel commissaire général au pèlerinage aux lieux saints de l’Islam, en remplacement d’El Hadj Moustapha Guèye dont il était l’adjoint, depuis quelques années. M. Diakhaté est le cinquième homme à ce poste depuis 2000.






Mercredi 12 Novembre 2008
Revenir en haut Aller en bas
 
Pélerinage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pélerinage Militaire International 2016 de Lourdes
» Pèlerinage Militaire International 2017
» Palermo
» LOURDES (Pyrénées)
» Pèlerinage Militaire International Militaire (PMI) 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:::|| AU FOND DU SENEGAL ||:::. :: .:::||CONCEPT RELIGION ||:::. :: .:::|| CONCEPT ISLAM ||:::. :: concept Discussions libres-
Sauter vers: